Julien Peltier

  • À l'automne 1600, Tokugawa Ieyasu, l'un des plus fascinants personnages de l'histoire du Japon, sort vainqueur de la plus grande bataille de samouraïs jamais livrée. L'enjeu est de taille puisqu'il ne s'agit rien moins que de l'empire tout entier, enfin pacifié. Le suzerain de la maison Tokugawa sera le troisième des Unificateurs du pays. Avant de parvenir à engranger les dividendes de la paix, il aura pourtant fallu tout risquer une ultime fois sur le tapis vert des rizières de Sekigahara, mince vallée sise en plein coeur de l'archipel. La suprême querelle se vide au matin du 21 octobre 1600, mettant aux prises les meilleurs capitaines et les plus vaillants champions de leur temps. Épreuve du gigantisme, près de 170 000 combattants s'y sont taillés en pièces, laissant 30 000 d'entre eux sur le carreau. Il faudra attendre l'épopée napoléonienne, deux siècles plus tard, pour voir se lever des effectifs similaires sous nos latitudes. À la charnière de deux siècles que tout oppose, Sekigahara bruit également du chant du cygne qu'entonnent malgré eux les guerriers de jadis. A l'issu de la bataille, le temps des seigneurs de guerre, des samouraïs et des citadelles est révolu.

  • Turkestan et monts Célestes, steppe mongole et Grande Muraille, rivages de Corée et mer du Japon... Qu'ont en commun tous ces lieux ? Gengis Khan au XIIIe siècle. Julien Peltier s'est lancé sur les traces du conquérant pour mesurer le souvenir qu'il a laissé dans les régions balayées par sa chevauchée fantastique. Au fil des 5 000 kilomètres parcourus sur les terres du plus vaste empire que l'histoire ait jamais connu, la fascination pour les épopées guerrières se double d'un émerveillement pour les peuples de l'Asie centrale et de l'Extrême-Orient. Le voyageur s'abandonne au rythme des saisons et goûte la félicité de la vie pastorale. De cette parenthèse enchantée naît le récit d'un jeune vagabond, un témoignage sur les relations entre civilisations nomade et sédentaire.

  • Découvrez Le sabre et le typhon - L'empire mongol à l'assaut du Japon, le livre de Julien Peltier

  • Samouraïs

    Julien Peltier

    • Prisma
    • 7 Avril 2016

    Hana wa sakuragi, hito wa bushi. « D'entre toutes les fleurs, la fleur du cerisier ; d'entre tous les hommes, le guerrier. » Le poème japonais qui ouvre ce livre donne le ton : vous pénétrez dans la légende des samouraïs, dont les vies ont été émaillées de hauts faits d'armes et de destins tragiques.
    En voici quelques exemples :
    -Le premier est Yoshitsune, l'archétype du héros tragique, assassiné dans la fleur de l'âge par son demi-frère. Son destin inspirera le Dit des Heike, célèbre épopée classée au patrimoine de l'Unesco.
    -Saviez-vous qu'il avait existé des femmes samouraïs ? Tomoe, redoutable princesse guerrière à la beauté incomparable, est la plus célèbre.
    -Akira Kurosawa ne s'est pas trompé en adaptant la vie de Shingen, l'illustre seigneur de guerre de la période des Royaumes combattants, au cinéma. À la clef, la palme d'Or à Cannes en 1980 !
    -Parti de rien, Hideyoshi que l'on surnommait « le singe » en raison de sa petite taille et de son faciès disgracieux, fera preuve d'un génie militaire.
    -Ieyasu remporta la victoire à Sekigahara, la plus grande bataille de samouraïs de l'Histoire. Son adversaire Yukinaga est un étonnant exemple de conversion au catholicisme.
    -Et que dire de Saïgo, le dernier des samouraïs au XIXe siècle, combattu à l'écran par Tom Cruise ?
    Tous sont entrés dans la légende et ont donné lieu à d'innombrables oeuvres littéraires, calligraphiées ou cinématographiques.

    Un récit historique palpitant, fourmillant d'anecdotes et de rebondissements, et bien évidemment tous authentiques au regard de l'Histoire.

  • S'il est un mot japonais passé dans presque toutes les langues de la Terre, c'est celui de « samouraï ». Mais qui était-il, ce samouraï ? Lui qui avait voué son existence tout entière à la carrière militaire, comment livrait-il combat, au temps où les seigneurs de guerre s'affrontaient pour la suprématie ? Assoiffé de gloire, quel crédit accordait-il à la « voie du guerrier », ces valeurs appelées à se fondre dans le creuset du Bushido, une fois la paix rétablie ? Puisque l'entreprise consiste à démystifier, à démythifier le samouraï, alors il faut l'accompagner dans le vacarme des batailles. Il faut le suivre à travers le chaos primordial de « l'âge des provinces en guerre », traversé d'astres étincelants. Ce chaudron bouillonnant, d'une violence inouïe, constitue une charnière historique fascinante. C'est une ère de mobilité sociale effrénée, de réformes structurelles décisives et d'intense création artistique. Cet essai, qui s'appuie sur les meilleures sources françaises et étrangères, invite à revivre l'âge d'or des guerriers japonais. À l'aide de nombreuses cartes, ce livre plonge le lecteur au coeur de batailles épiques. Il retrace les parcours et dépeint les caractères des héros du passé, qui ont façonné le destin du pays. Grâce à des encadrés portant sur des thèmes souvent inédits, l'auteur montre aussi comment la petite et la grande Histoire se rencontrent. Il bat en brèche les clichés tenaces auxquels l'univers méconnu du Japon féodal est trop fréquemment réduit. C'est en cela que Le Crépuscule des samouraïs fait oeuvre utile.

empty