Susumu Shingu

  • Sandalino

    Susumu Shingu

    Les merveilleux pop-up de Susumu Shingu réenchantent l'histoire de Sandalino : petit pantin tout cabossé, laissé un jour d'orage par un grand éclair jaune dans un jardin. Sandalino, chaussé de ses jolies sandales, fait des claquettes, respire les fleurs à plat ventre dans l'herbe, parle aux oiseaux, nage avec les poissons, est aimé de tous et adore les couchers de soleil. Puis, par une nuit étoilée, Sandalino s'en va. D'où venais-tu Sandalino ? Pourquoi es-tu venu chez moi ?

  • Du soleil levant au soleil couchant, dans le petit bois mystérieux, tout se lève et se soulève et, au crépuscule, tout se couche et se replie avec la lune dans ce très beau pop-up poème façonné par Susumu Shingu.

  • Voilà le vent, le joli vent, celui qui folâtre un jour de printemps, ébouriffe le feuillage des arbres, façonne les dunes, souffle de toutes ses forces dans les voiles, joue avec les dauphins, croise les oiseaux migrateurs, se réchauffe auprès d'un petit feu et enfin s'endort au creux d'une aurore boréale.

    Susumu Shingu a su attraper le vent dans ce pop-up, où le moindre souffle met en mouvement ses merveilleuses inventions et leurs délicats rouages.

  • Du 6 octobre au 15 mars 2020, aura lieu dans le magnifique écrin du château de Chambord, une exposition consacrée au sculpteur Susumu Shingu, considéré aujourd'hui comme l'un des artistes les plus importants de la scène contemporaine japonaise. Le travail de l'artiste, basé sur les éléments naturels : l'eau, le vent, la gravité, entre en résonnance avec la commémoration des cinq cent ans ans de la mort du génie de la Renaissance, Leonard de Vinci.
    Le catalogue de l'exposition « Susumu Shingu - une utopie d'aujourd'hui » a été réalisé par l'artiste lui-même. Des textes de l'architecte Renzo Piano ou du chorégraphe Jirí Kylián viennent témoigner du travail du sculpteur.

  • La petite graine dort sous terre tout l'hiver, bien à l'abri. Les nuits froides se succèdent puis viennent le soleil et les abeilles butineuses qui se régalent des fleurs. Quand leurs pétales tombent, des fruits rouges et délicats, constellés de points d'or, apparaissent et mûrissent lentement.

    Le regard du peintre et de l'horticulteur sur un fruit très modeste : une petite fraise qui va mûrir, rougir et se pulper sous nos yeux éblouis.

    Susumu Shingu est connu dans le monde entier pour ses sculptures d'acier et de toile qu'animent le vent ou l'eau, dévoilant par leur mouvement la beauté, la grâce et la force de la nature.

  • Avec les belles journées d'été, c'est si agréable de sortir faire du vélo en suivant la course du soleil dans le ciel. Les couleurs vibrantes contrastent joliment avec les ombres mates et bleutées qui nous accompagnent tout le jour. On organise des pique-niques et on s'aventure dans les bois pour jouer à cache-cache, et lorsque l'on ferme les yeux pour compter, on se laisse prendre dans un rêve...

  • Chaque année, les papillons monarques partent du Canada début septembre, traversent les États-Unis et arrivent début mars au Mexique pour y passer l'hiver, après un périple de 4000 km. Dans cet album magnifique, l'artiste Susumu Shingu, retrace la migration exceptionnelle de ces papillons voyageurs.

  • C'est une chaude soirée d'été. Au gré du vent et de la pluie, observons l'araignée qui tisse sa toile.

    « Les belles toiles, que les araignées commencent à tisser dans la soirée, sont terminées lorsque le jour s'assombrit. Les araignées attendent patiemment que des insectes volants viennent se coller aux toiles. Ce drame se passe tandis que nous autres, humains, dormons, et il n'en demeure aucune trace le matin... » (Susumu Shingu).

  • Nous plongeons dans le grand bleu à la suite du requin-baleine, l'un des derniers monstres pacifiques de l'océan. Susumu Shingu nous transforme en nageurs paisibles qui, à la suite de myriades de poissons accompagnent son voyage au long cours. Tantôt c'est au-dessus de nous que l'immense masse bleutée nous domine, puis nous voilà avec les poissons nettoyeurs aux alentours de sa nageoire, un glissement léger et une petite frayeur nous secouent quand s'ouvre sa gueule insondable, tout à coup il gobe à grandes goulées des tonnes d'eau. On s'éloigne enfin et on peut contempler sa forme merveilleuse piquetée de taches claires. Susumu Shingu, par ses splendides dessins, nous fait partager cette nage puissante et pacifique avec cet animal, mémoire vivante de l'homme, lien sacré à préserver pour que notre planète puisse toujours s'appeler la planète bleue, bleu couleur de ce livre merveilleux.

  • Dans le creux de la branche, les mésanges font leur nid et préparent l'arrivée des petits.

    « J'aime observer les oiseaux depuis la fenêtre de ma maison sur le flanc de la colline, en particulier la mésange, le personnage principal de cette histoire. Je désirais écrire un livre où des petits oiseaux sautillent et s'envolent de chaque page, avec des bruits de battements d'ailes à chaque fois que l'on tourne une page. Quand tous les oisillons quittent le nid, la page est blanche et le livre est fini » (Susumu Shingu).

empty